top of page

La série photographique et textile POSSESSIONS explore la possession comme un état entre création et incarnation. Par la construction de décors textiles et la conception de masques, l’artiste crée une atmosphère propice à la manifestation d’un état altéré permettant aux objets d’animer les corps. Ou est-ce les corps qui se libèrent au contact des objets? 

POSSESSIONS est une réflexion sur l’obsession de ce que l’on a vu, vécu, qui nous habite et que l’on fait revivre au travers de nos créations. En faisant un parallèle avec les cérémonies de possession dans les croyances traditionnelles africaines, Possessions célèbre ce que l’on accepte d’embrasser afin d’aller vers l’expression d’une forme de transcendance.

Les textiles en cuir recyclés utilisés pour constituer le décor sont inspirés des textiles traditionnels Kuba du Congo, les NTSHAK. Tissages de raphia faits par les hommes, agrémentés de broderies à motifs géométriques cousues par femmes, ces textiles sont un language, un patrimoine dont le sens culturel et cultuel tend à disparaitre. La réutilisation de ces motifs invite à se questionner sur cette frontière fine entre appréciation et appropriation, diffusion et disparition. 

Possessions, 2024

Impression offset sur papier photo.

Cuir recyclé, dentelle recyclée, fil de polyester.

Crédit photo : Sarah Toung ondo

Histoire de se vêtir

bottom of page